Pédagogie

Maria Montessori

Elle naît en 1870 et, dès le début du XXème siècle, est docteur en médecine, licenciée en psychologie, en philosophie et en biologie. Après avoir travaillé auprès d’enfants déficients mentaux, elle prend en charge les enfants de 3 à 6 ans, livrés à eux-mêmes à San Lorenzo, quartier défavorisé de Rome, et ouvre, en 1907, la première « Maison des enfants ». Ce sera un véritable laboratoire de recherche pédagogique où elle ira de surprises en découvertes, qui la mèneront à l’élaboration de ce que l’on nomme aujourd’hui la pédagogie Montessori.

 

La pédagogie en quelques lignes

Les activités ont pour objectifs de répondre aux besoins spécifiques de l’enfant au cours de son développement et donc de lui permettre :

D’appréhender le monde qui l’entoure :

  • en étant acteur de ses découvertes,
  • grâce à la manipulation du matériel,
  • à une approche sensorielle,
  • et à travers un cheminement graduel du concret vers l’abstrait.

– D’accroître son autonomie et son indépendance

  • grâce à un environnement à sa portée,
  • dans lequel il peut s’exercer aux gestes de la vie quotidienne,
  • sans intervention systématique de l’adulte,
  • et grâce à la liberté de choisir et d’organiser ses activités en fonction de ses intérêts et de ses besoins.

De renforcer sa confiance et son estime de soi, en respectant son rythme sans jugement de valeur (ni positif ni négatif)  et en l’amenant à donner le meilleur de lui-même plutôt qu’à être le meilleur.

De développer sa concentration et sa persévérance, en favorisant la répétition des activités, et en protégeant son espace de travail de toute intervention inutile.

D’éveiller son sens social, en privilégiant l’entraide et la collaboration, la liberté de chacun étant indissociable du respect de l’autre ainsi que de ses différences.

De développer son esprit logique et sa capacité d’analyse

  • avec des activités qui ont une finalité et une chronologie,
  • des activités qui permettent de réaliser des associations, des gradations, donc de différencier, de nuancer, en résumé, d’organiser la pensée,
  • des activités qui privilégient la transversalité des connaissances et qui laissent à l’enfant la liberté de pousser ses recherches aussi loin et aussi précisément qu’il le souhaite, ainsi que la liberté de faire ses propres déductions.

http://enfantsdelavenir.org/le-boom-de-montessori-un-espoir-pour-lecole-francaise-3

http://www.rfi.fr/emission/20130118-l-ecoles-montessori/

www.montessori-france.asso.fr

dailymotion.com/video/xql2su

http://www.youtube.com/watch?v=_Hvk7ZYMQ44

http://www.youtube.com/watch?v=2aTuot8KvME